Conférence

Vendredi 16 août // 20h45 // Centre européen de Conques

Entrée libre

 

 Le Livre des Miracles de sainte Foy : un reflet de la société médiévale (Xe - XIe siècles)

par Hélène DEBAX,

professeur d’histoire médiévale, Université de Toulouse II-Jean-Jaurès, Framespa (CNRS UMR 5136) (Toulouse)

Conques a la chance d’avoir conservé un document exceptionnel qui éclaire son histoire et celle de sa région, le Livre des miracles de sainte Foy.

 

Ce texte est d’une nature particulière – une source hagiographique –, c’est-à-dire un récit qui consigne les faits et gestes d’un saint pour en conserver la mémoire et entretenir le culte.

 

Sainte Foy est une jeune fille qui aurait vécu et aurait été martyrisée à Agen à la fin de l’Empire romain, mais les miracles qui lui sont attribués sont précisément situés à Conques, en Rouergue, et dans le Midi, entre le milieu du Xe et le milieu du XIe siècle.

 

Le cadre et la nature des miracles nous apprennent beaucoup sur le climat social de la première moitié du XIe siècle. C’est toute une société qui revit avec ses chevaliers, ses pèlerins, ses paysans et ses marchands, au gré des 101 récits. Certains miracles sont bénéfiques – des guérisons ou des restitutions de biens –, mais nombreux sont aussi ceux de châtiments : la sainte joue son rôle de protectrice du sanctuaire, en punissant ceux qui s’en prennent à l’abbaye. Il est intéressant de voir comment un livre, rédigé pour l’édification des fidèles des alentours de l’an mil, nous permet de connaître le jeu des pouvoirs et la compétition pour les richesses : une société dans toute sa complexité.