Conférence

Vendredi 14 juin // 20h45 // Centre européen de Conques

Entrée libre

 

Le paysage dans la crise du monde rural et de la démocratie

par Yves Lunginbühl,

Ingénieur agronome, géographe, directeur de recherche émérite au CNRS

 

           La crise environnementale a eu notamment pour effet d’engager un débat social autour de l’aménagement du territoire et de la place des citoyens dans la prise de décision politique. Elle a modifié le sens de nombreux concepts relatifs au domaine de l’évolution du cadre de vie des populations et en particulier du paysage, tel que l’envisage la Convention européenne du paysage. Dans cette convention, le paysage n’est plus considéré comme un objet esthétique, ainsi que le concevaient les membres du Touring Club ou les cercles de la protection du paysage. Cette conception a cependant toujours cours, même si, désormais, la grande majorité des spécialistes envisagent le paysage comme le cadre de vie quotidien des populations.

 

        Dans le cadre de cette conférence, qui aura une dimension historique non négligeable, seront abordées les récentes évolutions des paysages et leurs implications en termes d’exercice de la démocratie, mais aussi la place du paysage par rapport au changement climatique et à l’érosion de la biodiversité.

  

Dans ces évolutions, le paysage rural tient un rôle essentiel car il représente les trois quarts du territoire national. Mais il est aujourd’hui en crise, sa signification ayant fortement changé depuis les années 1990, passant assez brutalement de la campagne à la nature. Nul doute que ce changement a des conséquences importantes sur les modes d’approche de l’aménagement du territoire.

cp. Ph. Bertrand
cp. Ph. Bertrand