Conques, la quête

           Gravé sur deux plaques d'acier oxydé, posées aux portes d'entrée et de sortie du Chemin de Saint-Jacques, ce poème est l'expression de l'expérience transformatrice que produit le passage attentif à travers Conques.

Il s'agit d'un poème écrit dans une langue tressée de voix de plusieurs cultures. Son auteur, Peter Wessel, poète d'origine danoise et à l'âme de troubadour, entendit l'appel du village et finit, en 1979, par s'installer dans l'ancienne maison du poète rouergat Emile Roudié

J’ai écrit “Conques la quête” en 2010 à l’occasion d’un récital que je donnais avec Mark Solborg et Salvador Vidal – les deux musiciens de “Polyfonías Poetry Project” – sous le tilleul de la Place Chirac à Conques, dans le cadre du Festival de musique La Lumière du Roman. Puisque ma poésie “polyphonique” surgit d’une vie où je me suis tour à tour intégré dans quatre cultures différentes, apprenant les langues tout d’abord à travers les sens, en contact physique avec les mots et les choses, mon poème dédié à Conques, ville de voyageurs et pèlerins, où j’ai trouvé un havre pour cultiver mon jardin et ma poésie, occupe sans doute une place emblématique dans ma production. [...]

Lire la suite

Plus d'informations sur le blog de Peter Wessel :