Les toiles de Sophie Bykovsky nous immergent dans des mondes à la fois oniriques et familiers.

Notre regard arpente des espaces grands-gris, passe à des explosions de couleurs, primaires ou complexes, ou encore flashy, rarement pastels. D’une mer irradiée par les feux d’un soleil d’été, d’une ambiance ouatée de la neige d’une taïga rêvée, d’une forêt battue par les vents, de textures végétales, émergent des bêtes, des êtres. Ils courent à nos côtés, pas trop loin, présences parfois bienveillantes, et parfois inquiétantes. Ils dansent, tourbillonnent tels des derviches, méditent, chacun au rythme d’une musique.

La pulsation vitale et primordiale est là.

La nature/peinture de Sophie constitue une ouverture à l’énergie originelle. Elle invite à une conscience, pleine et espiègle.
Joueuse experte des tonalités, à l’âme d’enfant sauvage, elle nous guide hors des chemins, pour nous émerveiller.
Ses textes à scander à voix haute ont la force des aphorismes : ils rentrent dans notre chair, éveillent tous nos sens et expriment le chant de l’âme.


Catherine Coulin, alpiniste et photographe

 

Du 26 août au 13 septembre

 

Du lundi au vendredi
14h > 18h

Les week-ends
11h > 13h

et 14h > 18h