RENCONTRES MUSICALES DE CONQUES

Du 17 juillet au 10 août 2019

 

M a r d i    2 3    j u i l l e t

 

21h00 : Concert du Chœur Mikrokosmos

Cathédrale Notre-Dame de l'Assomption, Rodez

 

 

L'Origine du monde

Jumala

 

Après le très beau concert La Nuit Dévoilée programmé à Conques lors de la dernière édition, le succès public permet d’envisager la poursuite de l’aventure avec le chef de chœur Loïc Pierre.

 

Défenseur du renouveau choral hexagonal, Mikrokosmos propose depuis 25 ans une palette sonore a capella nourrie d'aventures artistiques peu communes. Porté par une troupe de 40 chanteurs âgés de moins de 30 ans, auréolé de 20 prix internationaux et très sollicité par le cinéma, le «laboratoire choral» Mikrokosmos cultive l'audace.

Avec des créations originales mariant influences et partenariats inédits, le chœur dissous les frontières entre les arts. Ainsi, la danse et la vidéo intimement mêlées au chant dressent un portrait singulier de l'art choral d'aujourd'hui.

 

L’origine du monde associe des pièces issues des trois volets d’une trilogie.

 

La nuit dévoilée est conçue comme une grande arche subdivisée en trois moments nocturnes qui invite, rapproche et accorde des compositeurs aux esthétiques opposées : des compositeurs contemporains, essentiellement scandinaves, et des grands noms du XXème siècle, tels que Francis Poulenc, alors que le programme Jumala (le Dieu de la mythologie scandinave toujours représenté par un chêne) invite lui aussi la musique scandinave, mais propose plutôt une réflexion sur la nuit et ses ombres tutélaires. Jumala convoque une autre lumière, plus théâtrale et baroque, quelques lanternes portées et déplacées par la troupe. Goya, Grünenwald, De la Tour, Füssli, les peintres de la nuit sont vivement conviés à cette fête des ombres, mais l’histoire de la lumière au théâtre se dessine aussi en filigrane avec l'évocation des baraques foraines, des lampions, des rituels japonais sans oublier la servante, cette ampoule qui veille fidèlement sur le théâtre et ses fantômes une fois le spectacle achevé.

Le costume de scène emprunte aux tragédies grecques un habit collégial qui gommera le masculin et le féminin pour offrir in fine au public une galerie de beaux visages caressés par les seules lanternes, un générique de regards porté par des voix sensuelles au service d’un répertoire inédit. Les Atrides s'invitent dès le premier tableau et dessine la dramaturgie de cette nuit profonde avec les portraits de Clytemnestre, Cassandre, Iphigénie ou Cassandre. Une plongée intense dans la musique et la vibration au cœur du patrimoine …

 

Chœur Mikrokosmos

Loïc Pierre Direction de chœur

Tarifs

Concert : 20€ / 15€

(+ commission)